· 

L’Hôpital St Jacques de Capestang, quels liens avec les pèlerins du Camin Romieu au Moyen-Age ?

Synthèse de l'étude de Léa David, étudiante en Master 2 Mondes Médiévaux, Université Paul Valéry, Montpellier.


    Capestang se trouve sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, sur la voie du Piémont Pyrénéen, que l’on nomme « Camin Romieu ».  L’hôpital St-Jacques d’origine médiévale, est situé au cœur du village, dans le quartier de l’Abreuvoir, à proximité des remparts et de l’ancienne porte Saint-Martin (ou porte de Béziers).  Il disposait d’une chapelle au cœur du bâtiment et d’un cimetière, à proximité immédiate, qui a été utilisé du Moyen Age jusqu’au début du 19ème siècle.  Reconstruit en 1744, l’hôpital n’est plus en fonction depuis les années 1950. Les bâtiments appartiennent aujourd’hui à la commune de Capestang.  Dans l’objectif de valoriser le Camin Romieu, la Communauté de Communes Sud-Hérault, en lien avec l’Association Camins, nous a proposé de financer deux stages :

-      - L’un pour un master d’histoire médiévale sur le thème « l’Hôpital St Jacques de Capestang : quels liens avec les pèlerins du Camin Romieu au Moyen-Age ? », de juin à septembre 2021 ;

 -      - Le second pour un master de valorisation du patrimoine, dans l’objectif de mieux faire connaître le Camin Romieu sur le territoire de la Communauté de Communes Sud-Hérault. Ce stage pourrait se dérouler dans le courant de l’année 2022.

 

Résumé du mémoire de stage

 « L’Hôpital St Jacques de Capestang,
quels liens avec les pèlerins du Camin Romieu au Moyen-Age ?

 Étude de Léa David, étudiante en Master 2 Mondes Médiévaux

 Université Paul Valéry de Montpellier (juin-septembre 2021)

L’essentiel du travail a consisté dans le décryptage et l’analyse des reconnaissances de l’hôpital, datées de la fin du XVe et du début du XVIe (de 1477 à 1508), rédigées en latin et traduites en français médiéval. L’enseignement principal porte sur le patrimoine de l’hôpital, la nature des biens et des services qui lui sont attribués, l’identité des reconnaissants et des témoins. Il en ressort la quasi-absence de lien de l’hôpital « des pauvres » avec l’itinéraire de pèlerinage, bien que la majorité des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle passaient par Capestang. La dénomination « Hôpital Saint-Jacques » n’apparaît qu’à l’époque moderne. Il n’y a pas non plus de confusion avec les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dont une commanderie existait à Capestang depuis 1185, et dont la vocation était le soutien matériel des pèlerins en route vers la Terre Sainte. Mais la pauvreté générale des sources n’a pas permis d’apprendre le fonctionnement concret de l’hôpital. En conclusion, l’hôpital était avant tout un lieu de charité locale, certainement en lien avec le pouvoir civil des Consuls, le religieux n’étant presque jamais mentionné.

Cette monographie constitue une première approche de l’histoire de l’hôpital St Jacques dont les origines médiévales sont mal connues, et les sources historiques rares.

      

Cette étude est publiée ici avec l'autorisation de Léa David, que nous remercions pour la qualité du travail réalisé. Nous lui souhaitons une pleine réussite dans la poursuite de ses études.

 

Ci-joint en format téléchargeable, la synthèse de l’étude. Les deux autres volumes du mémoire (Retranscriptions des reconnaissances en français médiéval et copie numérisées des originaux) sont consultables sur demande (format papier seulement), via notre formulaire de contact.

 


Télécharger
L'hôpital St Jacques de Capestang : quels liens avec les pélerins du Camin Romieu au Moyen-Age ?
Mémoire de stage de master (volume 1, synthèse, 45 pages)
Synthèse étude.pdf
Document Adobe Acrobat 820.3 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0